7, rue Stanislas
75006 Paris

 

Tél. 06 83 12 75 47

 

 

Réseaux sociaux

Isabelle Miguet, psychologue à Paris 6ème vous explique pourquoi consulter un psychologue pour les adolescents.

  • Les réseaux sociaux et les jeux violents, un nouveau défi pour la construction identitaire et un nouveau motif de consultation:

De nouveaux défis s’offrent actuellement aux parents d’adolescents, aux psys et surtout à nos jeunes en construction, défis dont je trouve que nous ne prenons pas bien la mesure. Apprendre à se protéger sur les réseaux sociaux, apprendre à en décoder le fonctionnement, savoir que la vie n’est pas cette galerie fictive de portraits retouchés… Apprendre que n’avoir aucun « like »ne veut pas dire qu’on n’a pas de valeur. Et j’en passe… 

Je vous encourage à lire le récent ouvrage du Dr Léonard Sax, Pourquoi les garçons perdent pieds et les filles se mettent en danger, qui insiste peut être un peu lourdement mais cependant à juste titre sur l’addiction de certains jeunes aux jeux vidéo, souvent violents, qui finissent tout au moins par les couper de leurs études et au pire les déconnectent de leur famille, de leurs amis et un peu d’eux-mêmes. A consulter aussi en cas de besoin, le site www.e-enfance.org

  • Les autres motifs de consultation les plus fréquents pour les adolescents sont :
    • Les problèmes de comportement (nervosité, agitation, repli sur soi, isolement, transgression, provocations…)
    • Les difficultés d’adaptation au Collège et Lycée (baisse des résultats, absentéisme, indiscipline…)
    • Les plaintes corporelles (maux de ventre, de tête, troubles du sommeil, manque d’appétit, fatigue chronique, prise de poids…)
    • Les problématiques liées à la découverte d’une maladie grave ou à l’adaptation à une maladie chronique

La durée du suivi psychologique de l’adolescent est extrêmement variable et dépendant des symptômes qu’il présente éventuellement, mais aussi des difficultés que peuvent traverser sa famille, ses proches.

Certainement, c’est avec vous, les parents que toute décision de suivi sera envisagée, dans le respect du secret professionnel auquel l’adolescent aspire plus que personne.

  • Prise en charge habituelle avec les adolescents :

En l’absence de symptomatologie avérée, l’entretien avec l’adolescent est souvent assez libre, chaleureux, authentique et cadrant… Les techniques du jeu de rôle sont aussi souvent appréciées et porteuses à cet âge.
La confrontation au groupe est aussi particulièrement riche et porteuse en thérapie d'adolescents.